Oiseaux des Laurentides
 présents au
 Domaine Saint-Bernard

Gérald Gauthier 
Ami des oiseaux 
Ami du Domaine

Fondateur du club COHL en février 1988  à l’école secondaire
et président du COHL,  pendant 22 ans jusqu’en juillet 2009.
Éditeur du journal  ‘’Le Moqueur’’, 1988 à 2009,  83 numéros.
Fondateur, éditeur du site web ‘’ lemoqueur.com’’  1997 à  2011


Conception et entretien du Jardin des oiseaux au Domaine
Saint-Bernard en  2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017…
Présence au jardin :  4  jours par semaine en 2012, 2013, 2014
Présence au jardin :  2  jours par semaine en 2015, 2016, 2017…

Retour à la liste des oiseaux


Merci à Pierre Bannon, Michel Lamarche, Marcel Gauthier,
Jean Chiasson, Jean-Paul Milot, Yves Leduc, Luc Germain,
Étienne Artigau, Christian Chevalier, Éric Paré, Raymond Barlow, pour leur contribution photographique…

Les copies sont interdites sans le consentement de l'auteur. 

Les textes sont aussi "Copyright" (Gérald Gauthier) gotie@hotmail.com

Identification                     Photo : Pierre Bannon

Voici le canard le plus connu au monde.  Dans certains pays, on l’appelle encore canard malard.  Il niche en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et s’est bien adapté à la présence de l’homme.  Il vient tout près des berges pour explorer ou même quêter de la nourriture. Ce canard souvent visible en couple, est voyant avec sa tête verte et son collier blanc.  De plus près, on note son corps gris, la poitrine marron, le bec jaune et la queue blanche. La femelle assez distincte, est d’un brun moucheté avec un bec orange et une queue blanchâtre.  En vol, on verra ces canards d’un battement régulier avec la poitrine sombre et le ventre clair. Avec des jumelles, on pourra distinguer le collier blanc du mâle.  Sa voix se limite à un kouèk grave.


Habitat et nidification

Le canard colvert fréquente les marais, les champs de céréales, les rivières et les lacs.  Dans les Laurentides, tous les petits lacs, cours d’eau ou étangs ont habituellement leur couple de canards colverts.  Le nid est ordinairement au sol, près de l‘eau, caché par de la végétation haute. Il est composé d’herbes, de joncs et de feuilles, tapissé de duvet.  La femelle pond de 8 à 12 œufs, un par jour et assure seule l'incubation qui commence lorsque la ponte est complétée pour durer 28 jours. Les petits sont pratiquement autonomes peu après l’éclosion et suivront la mère apprenant à se nourrir seuls. On dit qu’ils sont nidifuges. Le mâle quitte la femelle à la fin de l’incubation et c’est une famille monoparentale qui se développe jusqu’à l’envol, 45 jours plus tard.  En novembre, ils quittent le Québec pour le centre-est des États-Unis jusqu’an avril suivant.


Comportement

Le canard colvert est un barboteur qui se penche la tête dans l’eau, la queue seule au-dessus de la surface en quête de plantes, insectes et petits organismes aquatiques. Au sol, il aime aussi les graines et les herbes. Quand il est effrayé, il s’envole directement à la verticale sans avoir à prendre son élan sur l’eau. Les couples se forment pour un an sur les lieux d’hivernage aux Etats-Unis. Il est bon de noter, que chez le colvert, c’est la femelle qui choisit le territoire de vie et de nidification. Il est généralement choisi à proximité de son lieu de naissance. Le mâle défend seulement le territoire autour de la femelle. Il est l’ancêtre de toutes les races domestiques.

Canard Colvert,
Anas platyrhynchos, Mallard

Famille des Anatidés

157 espèces dans le Monde, 62 en Amérique du Nord, 46 au Canada et 39 au Québec.