Oiseaux des Laurentides
 présents au
 Domaine Saint-Bernard

Gérald Gauthier 
Ami des oiseaux 
Ami du Domaine

Fondateur du club COHL en février 1988  à l’école secondaire
et président du COHL,  pendant 22 ans jusqu’en juillet 2009.
Éditeur du journal  ‘’Le Moqueur’’, 1988 à 2009,  83 numéros.
Fondateur, éditeur du site web ‘’ lemoqueur.com’’  1997 à  2011


Conception et entretien du Jardin des oiseaux au Domaine
Saint-Bernard en  2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017…
Présence au jardin :  4  jours par semaine en 2012, 2013, 2014
Présence au jardin :  2  jours par semaine en 2015, 2016, 2017…

Retour à la liste des oiseaux


Merci à Pierre Bannon, Michel Lamarche, Marcel Gauthier,
Jean Chiasson, Jean-Paul Milot, Yves Leduc, Luc Germain,
Étienne Artigau, Christian Chevalier, Éric Paré, Raymond Barlow, pour leur contribution photographique…

Les copies sont interdites sans le consentement de l'auteur. 

Les textes sont aussi "Copyright" (Gérald Gauthier) gotie@hotmail.com

Maintenant, plusieurs passent l’hiver avec nous, les dépotoirs, les bords de route et les commerces leur servant de garde-manger. Elle est plus petite que le corbeau qui lui, plane et vole alors que la corneille se déplace d’un vol constant.

Habitat et nidification

La corneille d'Amérique fait son nid caché dans la fourche d'un arbre, mais il peut aussi être localisé sur un poteau ou au sol. Il consiste en une solide structure de petites branches tapissées de feuilles, de mousse et d'écorces. Signalons que les corneilles font leur nid très tôt au printemps, il est donc possible de voir les poursuites amoureuses en plein mois de mars. Elle couve 5 ou 6 oeufs. Les jeunes restent longtemps avec leurs parents, parfois jusqu'à quatre ans. Après la saison de la nidification, les jeunes et les adultes forment des groupes importants pour dormir, on parle alors de corneillères. La région de Granby en possède une de plus de 10,000 oiseaux. La migration annuelle semble diminuer de plus en plus, elles sont visibles toute l'année.

Nourriture et comportements

La Corneille d'Amérique mange pratiquement tout ce qui est comestible, y compris les insectes, les vers et les autres invertébrés. Elle se nourrit également de charogne, d'oeufs, d'oisillons et de fruits. Elle aime bien le pain et les restes de table. Si elle se rend aux mangeoires, c'est pour y manger du suif et d'autres aliments.  Les Corneilles d'Amérique sont des habituées des villes où elles se nourrissent de déchets. Elles sont prudentes mais fréquenteront votre cour si elles se sentent en sécurité. Elles peuvent même devenir apprivoisées.  Selon les critères de l’homme, elle est sans doute l’oiseau le plus intelligent . Elle peut compter jusqu’à trois ou quatre. Elle semble posséder un langage et une structure sociale complexe. Malgré sa mauvaise réputation, cet oiseau est fort utile, car il détruit de grandes quantités d'insectes et peut vivre 14 ans.

Corneille d’Amérique :
Cornus brachyrhynchos, American Crow


Famille des corvidés :
Geais, corbeaux, corneilles...

118 espèces dans le monde, 18 en Amérique,
8 au Canada et 4 au Québec

Identification

La corneille d'Amérique se reconnaît aisément à ses grandes dimensions, son plumage noir luisant, son bec, pattes et pieds noirs, ses ailes et queue arrondies et son familier "câ". Elle ne vit qu’en Amérique du Nord, particulièrement en campagne, dans les vastes prairies et en ville. Anciennement, son retour dans le sud du Québec annonçait le temps des sucres au moment des "tempêtes des corneilles".