Oiseaux des Laurentides
 présents au
 Domaine Saint-Bernard

Gérald Gauthier 
Ami des oiseaux 
Ami du Domaine

Fondateur du club COHL en février 1988  à l’école secondaire
et président du COHL,  pendant 22 ans jusqu’en juillet 2009.
Éditeur du journal  ‘’Le Moqueur’’, 1988 à 2009,  83 numéros.
Fondateur, éditeur du site web ‘’ lemoqueur.com’’  1997 à  2011


Conception et entretien du Jardin des oiseaux au Domaine
Saint-Bernard en  2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017…
Présence au jardin :  4  jours par semaine en 2012, 2013, 2014
Présence au jardin :  2  jours par semaine en 2015, 2016, 2017…

Retour à la liste des oiseaux


Merci à Pierre Bannon, Michel Lamarche, Marcel Gauthier,
Jean Chiasson, Jean-Paul Milot, Yves Leduc, Luc Germain,
Étienne Artigau, Christian Chevalier, Éric Paré, Raymond Barlow, pour leur contribution photographique…

Les copies sont interdites sans le consentement de l'auteur. 

Les textes sont aussi "Copyright" (Gérald Gauthier) gotie@hotmail.com

Identification

Le Durbec, de la grosseur d’un Merle d’Amérique, se reconnaît tout de suite par son plumage rouge rosâtre, ses ailes sombres marquées de deux barres alaires blanches et son bec robuste. La femelle et les jeunes sont gris avec la tête et le croupion teintés d’olive. Avec son vol onduleux, on le voit dans les forêts de conifères ou mixtes en bordure des milieux ouverts comme les clairières et les cours d’eau où il y consomme les graines ou les fruits. En hiver, il vient souvent en bande pour s’alimenter près des maisons. Son chant mélodieux rappelle celui du Roselin pourpré. Il imite d’autres cris d’oiseaux, comme le Mésangeai, le Merle d’Amérique ou le Grand Chevalier.


Habitat et nidification

Son territoire de nidification couvre tout le Québec jusqu’à la baie James, particulièrement plus au Nord, dans la forêt boréale. Il fait son nid de brindilles, d’herbe et de mousse dans la fourche ou sur une branche de conifère (souvent une épinette) à 3-4 mètres du sol. Il garnit l’intérieur de fines radicelles, d’herbe et de poil. La femelle y pond 4 oeufs tachetés et les couve seule, pendant 13 à 15 jours. Durant ce temps, le mâle la nourrit. Les deux parents nourrissent les petits au nid pendant 2 semaines et 3 autres semaines après la sortie du nid.

Nourriture et comportements

Le Durbec mange surtout des bourgeons et des graines des différents conifères. Pendant la nidification, il ajoutera des insectes à son régime. En hiver, les graines sous les mangeoires vont l’attirer près des maisons. Présent en permanence dans les forêts boréales au nord de l’Amérique, de Europe et de la Russie, c’est un oiseau qui n’effectue pas de migration proprement dite, mais des déplacements ponctuels. Selon l’Atlas des oiseaux nicheurs, ces déplacements se font les années où la production de cônes est faible dans la forêt boréale. Comme l’a signalé Richard Desjardins dans son film <L’erreur boréale>, cette forêt diminue par les coupes de bois intensives, donc le Durbec des sapins est en déclin…


Durbec des sapins :
 Pinicola enucleator , Pine Grosbeak


Famille des Fringillidés,
sous famille des Carduelinés               

139 espèces dans le Monde, 15 en Amérique du Nord, 12 au Canada et
10 au Québec.  

Roselins, Sizerins, Chardonnerets,  
Bec-croisés, Durbec