Oiseaux des Laurentides
 présents au
 Domaine Saint-Bernard

Gérald Gauthier 
Ami des oiseaux 
Ami du Domaine

Fondateur du club COHL en février 1988  à l’école secondaire
et président du COHL,  pendant 22 ans jusqu’en juillet 2009.
Éditeur du journal  ‘’Le Moqueur’’, 1988 à 2009,  83 numéros.
Fondateur, éditeur du site web ‘’ lemoqueur.com’’  1997 à  2011


Conception et entretien du Jardin des oiseaux au Domaine
Saint-Bernard en  2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017…
Présence au jardin :  4  jours par semaine en 2012, 2013, 2014
Présence au jardin :  2  jours par semaine en 2015, 2016, 2017…

Retour à la liste des oiseaux


Merci à Pierre Bannon, Michel Lamarche, Marcel Gauthier,
Jean Chiasson, Jean-Paul Milot, Yves Leduc, Luc Germain,
Étienne Artigau, Christian Chevalier, Éric Paré, Raymond Barlow, pour leur contribution photographique…

Les copies sont interdites sans le consentement de l'auteur. 

Les textes sont aussi "Copyright" (Gérald Gauthier) gotie@hotmail.com

C'était la création des sentiers de merles bleus.  À partir des années 80, au Québec, quelques individus et des clubs firent de même.  Au cours des années 90, son aire de nidification progressa vers les Laurentides, l'Abitibi et même vers la Côte Nord.  Pendant sa présidence 1988-2010 (22 ans), Gérald Gauthier avec l’aide de quelques membres installa des dizaines et dizaines de nichoirs  pour aider le merle bleu. (Voir  plus loin..)

Identification :                                            Photo :Pierre Bannon

Cet oiseau bleu avec la poitrine rousse et le ventre blanc aime les espaces partiellement dégagés car il se nourrit au sol de différents insectes. Les parcs, les fermes, les champs avec de l'herbe et quelques arbres ou arbustes à proximité sont favorisés pour installer son nichoir. On pourra le voir, perché sur une clôture ou une branche sèche pour se lancer vers le sol y chercher un insecte. Il revient alors au même perchoir pour manger. Pour le voir, allez en mai ou juin, sur la piste cyclable "Petit train du Nord" au km 96 à 104, (80 nichoirs) au pont Prud'homme (20 nichoirs) ou au Domaine St-Bernard. (30 nichoirs), Piste aérobique Arundel vers Weir (20 nichoirs) .  Au Jardin des oiseaux, au Domaine, en avril 2013, j’installe 4 nichoirs et déjà une nichée de Merle bleu  donnait 4 petits…

Comportement :

En avril ou mai, le mâle s'installe sur un fil ou une branche dégagée pour lancer son chant afin d'attirer une femelle. Il peut ainsi chanter des jours et des jours pour qu'elle vienne enfin visiter les nichoirs de la région. Si elle rentre et sort d'un nichoir plusieurs fois, c'est le signal, elle est d'accord. Le mâle la poursuit et dès le lendemain elle commence à faire son nid. C'est le mâle qui contrôle alors les travaux. Il surveille les allées et venues de sa copine et souvent va lui lancer quelques cris si elle prend trop de temps à poursuivre son travail. Après quelques jours, le nid est prêt. Les 5 petits seront nourris par les 2 parents pendant 15 jours. Il y a parfois deux couvées et les derniers recensements notent une progression de ce très bel oiseau au Québec.

Merle bleu de l'Est
Sialia sialis, Eastern Bluebird

Sous-famille des Turdinés :

Dans le monde 99, Amérique du Nord 18, Canada 13 et Québec 9.

Traquet motteux, Grives (6), Merle d'Amérique
Merle bleu de l'Est
 
(Le Merle bleu est devenu l’oiseau symbole du Domaine Saint-Bernard)

Dispersion

Il y a 50 ans et plus, cet oiseau était assez commun au Québec, on l'appelait l'oiseau bleu.

Puis la progression du moineau et des pesticides, la disparition des clôtures de perches, favorisa son déclin.  Dans les années 70, des clubs américains installèrent des dizaines de nichoirs pour l'aider.