Oiseaux des Laurentides
 présents au
 Domaine Saint-Bernard

Gérald Gauthier 
Ami des oiseaux 
Ami du Domaine

Fondateur du club COHL en février 1988  à l’école secondaire
et président du COHL,  pendant 22 ans jusqu’en juillet 2009.
Éditeur du journal  ‘’Le Moqueur’’, 1988 à 2009,  83 numéros.
Fondateur, éditeur du site web ‘’ lemoqueur.com’’  1997 à  2011


Conception et entretien du Jardin des oiseaux au Domaine
Saint-Bernard en  2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017…
Présence au jardin :  4  jours par semaine en 2012, 2013, 2014
Présence au jardin :  2  jours par semaine en 2015, 2016, 2017…

Retour à la liste des oiseaux


Merci à Pierre Bannon, Michel Lamarche, Marcel Gauthier,
Jean Chiasson, Jean-Paul Milot, Yves Leduc, Luc Germain,
Étienne Artigau, Christian Chevalier, Éric Paré, Raymond Barlow, pour leur contribution photographique…

Les copies sont interdites sans le consentement de l'auteur. 

Les textes sont aussi "Copyright" (Gérald Gauthier) gotie@hotmail.com

Son bec est jaune et son ventre est rouge-brique. C'est d'ailleurs pour cette raison que les premiers colons du Québec l'appelaient "Rouge-gorge". Ce surnom lui est resté, certains l'appellent aussi "Grive". Au printemps et à l'été, il chante du matin au soir, ses deux syllabes "ti-lut, ti-lulut". Les femelles ont des teintes plus pales alors que les jeunes ont le dessous, le dos et les épaules tachetés de points noirs.

Habitat et nidification

Comme il est d'abord frugivore, on ne sera pas surpris de le voir se nourrir de baies et de fruits de toutes sortes lorsque le sol est gelé. Il fera son nid sur une corniche, sur une tablette extérieure ou dans un arbre, sur une branche assez basse. Il utilise des brindilles, des brins d'herbe et fait des parois de boue. L’intérieur est garni d’herbes fines et de poils. La femelle assure seule l'incubation des 4 œufs bleus pendant 13 jours. Les petits sont nourris au nid par les deux parents pendant 15 jours. La 2e couvée peut utiliser le même nid, mais très souvent, la femelle fait un 2e nid. En octobre, ils nous quittent pour le centre des États-Unis, certains se rendront au Mexique.

Comportement

Au printemps, les merles arrivent en grands groupes. Les mâles déterminent le territoire, puis, dans les semaines qui suivent, les couples se forment pour élever les petits. Ils seront donc en couple jusqu'à l'automne où des groupes seront formés pour la migration. Pendant l'hiver, ces groupes passent la nuit dans de grands dortoirs et le feront jusqu'au printemps suivant. Le Merle d'Amérique est fidèle à ses lieux d'origine car il retourne chaque année sur son territoire. Le déboisement, les zones agricoles, les golfs, les routes, les aménagements d'aires en gazon ont favorisé son expansion. Cependant, les pesticides pour traiter les gazons en tuaient beaucoup. L'interdiction de ces produits lui sera sans doute favorable. Reste un danger grandissant, le chat domestique, qui 10 fois plus nombreux qu'avant, en tuent des millions par année.

Merle d'Amérique
Turdus migratorius),  American Robin

Sous-famille des Turdidés : Traquet, Grive, Merle bleu, Merle d'Amérique

Dans le monde 99, en Amérique du Nord 18, au Canada 13 et au Québec 10.

Identification                Photo Pierre Bannon

Le Merle d'Amérique se promène sur les pelouses, les parterres, dans les parcs et les jardins.  Il marche d'un pas rapide avec des arrêts fréquents pour écouter les insectes.  D'un coup de bec, il tire un ver du sol pour le manger ou pour le transporter vers son nid. Le dos et les ailes sont de couleur grise alors que la tête est noirâtre.