Oiseaux des Laurentides
 présents au
 Domaine Saint-Bernard

Gérald Gauthier 
Ami des oiseaux 
Ami du Domaine

Fondateur du club COHL en février 1988  à l’école secondaire
et président du COHL,  pendant 22 ans jusqu’en juillet 2009.
Éditeur du journal  ‘’Le Moqueur’’, 1988 à 2009,  83 numéros.
Fondateur, éditeur du site web ‘’ lemoqueur.com’’  1997 à  2011


Conception et entretien du Jardin des oiseaux au Domaine
Saint-Bernard en  2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017…
Présence au jardin :  4  jours par semaine en 2012, 2013, 2014
Présence au jardin :  2  jours par semaine en 2015, 2016, 2017…

Retour à la liste des oiseaux


Merci à Pierre Bannon, Michel Lamarche, Marcel Gauthier,
Jean Chiasson, Jean-Paul Milot, Yves Leduc, Luc Germain,
Étienne Artigau, Christian Chevalier, Éric Paré, Raymond Barlow, pour leur contribution photographique…

Les copies sont interdites sans le consentement de l'auteur. 

Les textes sont aussi "Copyright" (Gérald Gauthier) gotie@hotmail.com

Comme le mentionne Peterson, on dirait qu’il a été saucé dans du jus de framboise. Le mâle est rouge-rose terne mais plus vif sur la tête et le croupion. Les ailes et la queue sont brunâtres. La femelle et les jeunes sont bruns fortement rayés avec la joue foncée et une raie claire derrière l’œil. On peut le remarquer dans le feuillage où il se nourrit de bourgeons, de graines, de baies et d’insectes. On le voit souvent dans les parcs et les jardins. Il viendra aux mangeoires car c’est un amateur de tournesol et de millet. De plus son chant est très agréable, un gazouillis mélodieux prolongé.

Habitat et nidification

Le roselin pourpré vit exclusivement en Amérique du Nord et surtout dans l’Est. Sa migration l’entraîne vers le centre et le sud des États-Unis. Son cousin, le roselin familier est un oiseau de l’Ouest introduit à New-York en 1940 par des oiseleurs illégaux qui ont relâché leur cargaison pour éviter l’amende. Celui-ci continue son expansion et est maintenant visible au Québec. Le roselin pourpré fréquente les forêts claires, les sapinières, les prucheraies, les plantations d’épinettes, les boisés de fermes ou de parcs. Il fera son nid dans un conifère avec des brindilles, de l’herbe et des radicelles. L’intérieur est garni d’herbes fines et de poils. La femelle assure seule l'incubation des 4 œufs bleus pendant 13 jours. Les petits sont nourris au nid par les deux parents pendant 14 jours. En octobre, ils nous quittent pour le centre des États-Unis.

Comportement

L’Atlas des oiseaux nicheurs du Québec rapporte une parade nuptiale assez exceptionnelle. ‘’Le mâle sautille d’abord sur le sol, la poitrine bombée et les ailes pendantes. Puis battant des ailes de plus en plus vite, il dresse la queue tel un troglodyte et émet un doux gazouillis avant de s’élever 30 cm dans les airs, les ailes vibrant comme celles d’un colibri pour retomber aussitôt près de la femelle.’’ Par ce tour d’acrobatie digne du Cirque du Soleil, nul doute que la femelle sera conquise et acceptera de partager le nid douillet installé dans la partie touffue d’un conifère.

Roselin pourpré :
Carpodacus purpureus,  Purple Finch


Famille des Fringillidés  
Durbec, bec croisés, gros-bec, sizerin, chardonneret, roselin...

Monde140 ,  Amérique15,   Canada 20,  
Québec 10

Identification    Photo : Yves Leduc

Ce petit granivore, de la grosseur d’un moineau, est facile à reconnaître par sa couleur. Bien que son nom mentionne pourpré, le mâle adulte est rouge, non pourpré car pourpre est une couleur d’un rouge violacé, ce qui n’est pas le cas.