Oiseaux des Laurentides
 présents au
 Domaine Saint-Bernard

Gérald Gauthier 
Ami des oiseaux 
Ami du Domaine

Fondateur du club COHL en février 1988  à l’école secondaire
et président du COHL,  pendant 22 ans jusqu’en juillet 2009.
Éditeur du journal  ‘’Le Moqueur’’, 1988 à 2009,  83 numéros.
Fondateur, éditeur du site web ‘’ lemoqueur.com’’  1997 à  2011


Conception et entretien du Jardin des oiseaux au Domaine
Saint-Bernard en  2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017…
Présence au jardin :  4  jours par semaine en 2012, 2013, 2014
Présence au jardin :  2  jours par semaine en 2015, 2016, 2017…

Retour à la liste des oiseaux


Merci à Pierre Bannon, Michel Lamarche, Marcel Gauthier,
Jean Chiasson, Jean-Paul Milot, Yves Leduc, Luc Germain,
Étienne Artigau, Christian Chevalier, Éric Paré, Raymond Barlow, pour leur contribution photographique…

Les copies sont interdites sans le consentement de l'auteur. 

Les textes sont aussi "Copyright" (Gérald Gauthier) gotie@hotmail.com

Deux espèces au Québec :

La sittelle à poitrine blanche habite les forêts de feuillus, donc le sud du Québec alors que la sittelle à poitrine rousse préfère les forêts de conifères, donc plus au nord. Quand la production de cônes est insuffisante dans les régions nordiques, la sittelle à poitrine rousse est plus abondante dans les zones habitées du Québec. Elle fait alors une migration parmi nous, pour mieux se nourrir. La distinguer de sa cousine à poitrine blanche suppose alors quelques connaissances. La poitrine blanche est plus grosse (15 cm) avec une face blanche, un dos gris, une calotte et une nuque foncée. La rousse (11 cm), a un bandeau noir et un sourcil blanc entre la calotte noire foncée et le bandeau. Le mâle a le dessous roux vivement coloré.

Menu varié :

Bien qu'elle préfère les insectes, la sittelle mange aussi les graines de tournesol, les glands, les noix, les bourgeons, le suif et les cônes (la rousse). Elle casse des noix et des graines dans les crevasses de l'écorce où elle entrepose de la nourriture qui est souvent pillée par les écureuils qui observent son manège.

Comportement :

Toujours en petit nombre autour des maisons, elle adopte souvent un nichoir, un trou de pic ou une cavité qu'elle creuse elle-même dans un chicot en décomposition pour se reposer ou pour nicher. Pour éloigner les prédateurs, elle entoure l'ouverture de poix (mélange de résine). La parade nuptiale commence à la fin de l'hiver. À ce moment-là, le mâle chante très souvent un "niép, niép" nasal ou un "ank, ank" répété rapidement. A la fin de mars, après avoir fait un nid de radicelles, d'herbes, de mousses et de débris d'écorce, elle pondra 5 à 7 oeufs blancs. Pour garder les oeufs au chaud, la femelle couve toute seule pendant 12 jours, le mâle la nourrit. Les deux parents nourrissent les petits qui prendront leur envol 15 jours plus tard.   Sortons des graines, des noix, du suif, nos jumelles et observons les sittelles…

Les Sittelles

Famille des Sittidés :

Le monde 25, Amérique 4 et 2 au Québec
Sittelle à poitrine blanche, Sittelle à poitrine rousse

Identification :

Des oiseaux facilement identifiables par l'habitude qu'ils ont d'explorer les arbres la tête en bas. Ils cherchent ainsi les insectes cachés sous l'écorce. Ils fréquentent aussi les mangeoires où ils recherchent alors les graines de tournesol, les arachides et le suif.