Oiseaux des Laurentides
 présents au
 Domaine Saint-Bernard

Gérald Gauthier 
Ami des oiseaux 
Ami du Domaine

Fondateur du club COHL en février 1988  à l’école secondaire
et président du COHL,  pendant 22 ans jusqu’en juillet 2009.
Éditeur du journal  ‘’Le Moqueur’’, 1988 à 2009,  83 numéros.
Fondateur, éditeur du site web ‘’ lemoqueur.com’’  1997 à  2011


Conception et entretien du Jardin des oiseaux au Domaine
Saint-Bernard en  2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017…
Présence au jardin :  4  jours par semaine en 2012, 2013, 2014
Présence au jardin :  2  jours par semaine en 2015, 2016, 2017…

Retour à la liste des oiseaux


Merci à Pierre Bannon, Michel Lamarche, Marcel Gauthier,
Jean Chiasson, Jean-Paul Milot, Yves Leduc, Luc Germain,
Étienne Artigau, Christian Chevalier, Éric Paré, Raymond Barlow, pour leur contribution photographique…

Les copies sont interdites sans le consentement de l'auteur. 

Les textes sont aussi "Copyright" (Gérald Gauthier) gotie@hotmail.com

Il est assez commun dans les buissons, clairières, sur les fermes et les secteurs résidentiels. Avec son petit bec légèrement courbé et pointu, il se nourrit d'insectes qu'il saisit sur les feuilles des arbres. Les sexes sont identiques. Son chant est rapide, en cascades montantes et descendantes avec des trilles et gloussements.

Habitat et nidification

Il est présent partout en Amérique du Nord, en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Ceux qui viennent au Québec font une migration en octobre vers le centre et sud des États-Unis pour revenir autour du 10 mai. La nidification se fait dans le sud-ouest du Québec. Quelques cas sont notés au Nord de Amos et à l'Est de Rimouski. Fait particulier, le Troglodyte mâle va attirer une femelle en remplissant de brindilles toutes les cavités disponibles dans le secteur, pots de fleurs, boîte aux lettres, machine agricole et nichoirs artificiels. La femelle choisira une cavité et complétera le nid avec des poils, plumes, cocons et autres matériaux menus. La femelle assure seule l'incubation des 6 ou 7 œufs pendant 13 jours. Les petits sont nourris par les deux parents pendant 15 jours qui le feront aussi pendant 12 jours après la sortie du nid.

Comportement

Le Troglodyte retourne à chaque année au même site de nidification. Il attirera une nouvelle femelle avec sa technique des cavités remplies. Malgré sa petite taille (12cm), il est assez agressif envers les autres oiseaux. Il défend son territoire (100 m par 100 m) par son chant et ses mouvements et n'accepte aucune intrusion. On note même qu'il peut détruire les oeufs ou tuer les petits des autres espèces qui nichent dans le même secteur. Le Troglodyte, depuis une centaine d'années était favorisé par le déboisement important des grandes forêts d'Amérique mais depuis 30 ans, on note un déclin relié aux conditions d'hivernage dans les clairières, les forêts et terrains de culture aux États-Unis où on utilise beaucoup d'insecticides et pesticides.

Troglodyte familier :
 Troglodytes aedon,  House Wren

Famille des Troglodytidés
Dans le monde 75 espèces, Amérique du Nord 9, Canada 6.  Au Québec 5 :

Troglodyte de Caroline, des marais, à bec court, mignon (des forêts) et familier.

Identification      Photo Michel Lamarche)

On remarque tout de suite ce petit oiseau brun sans lignes clairement définies qui est très actif à la hauteur des buissons ou des branches basses et qu'on entend toute la journée. Il s'installe assez en évidence pour chanter. C'est là qu'on remarquera sa queue relevée et souvent le bec ouvert. De couleur brun rayé, il a des bandes brun noirâtre sur le dos et les ailes jusqu'au bout de la queue. La poitrine et le dessous sont de couleur gris pâle.